Innovation & technologie

Superskin

La peau qui peut sauver la vôtre !

 

UNE INNOVATION RÉVOLUTIONNAIRE

LA PLUS GRANDE AVANCEE SECURITAIRE DEPUIS L’INVENTION DU CASQUE INTEGRAL

Alors que, paradoxalement, les progrès technologiques en matière de sécurité active ont fait des pas de géants avec, par exemple, l’apparition de l’ABS sur les motos et les scooters, les avancées dans le domaine de la sécurité passive sont restées bien plus timides. Il est bien sûr évident qu’en près d’un siècle, les fabricants de casques ont fait faire de grands progrès à leurs produits tant au niveau des matériaux, que de l’ergonomie et du confort. Mais depuis l’invention de l’intégral, aucune découverte n’avait révolutionné ou, du moins, « évolutionné » de façon sensible la fabrication des casques de moto.

Avec le SuperSkin®, la firme belge Lazer apporte aux usagers une avancée décisive dans le domaine de la protection de la tête, sachant que dans 66% des accidents et 80% des accidents mortels, la tête est touchée.

La solution apportée par SuperSkin® est simple, presque évidente, dans la mesure où elle s’inspire directement de la nature. En effet, notre crâne, qui est la chambre forte la mieux élaborée pour abriter notre cerveau, est naturellement protégé par de la peau.

Dès les premières millisecondes qui suivent un choc, cet épiderme atténue l’effet de l’impact en glissant sur le crâne. C’est justement dans ce laps de temps infinitésimal de 15 millisecondes que tout se joue lorsque se produit ce que les scientifiques nomment le choc rotationnel, le plus mortel des ennemis. Et c’est pour le contrer de la façon la plus efficace que le casque Lazer SuperSkin® a été pensé et conçu par le Dr Ken Phillips.

 

La tête est naturellement protégée par la peau

 

LE CHOC ROTATIONNEL, L’ENNEMI ABSOLU

Il est important de savoir que dans huit cas sur dix la tête est touchée lors d’un accident de moto. Et selon l’étude européenne COST 327 relative à la sécurité des motocyclistes, le choc rotationnel est la cause majeure des blessures graves infligées au cerveau. Pour comprendre sans difficulté comment se produit ce phénomène, il suffit de savoir que le cerveau n’est pas fixé à la paroi crânienne et aux méninges, mais qu’il y flotte, immergé dans le liquide céphalo-rachidien.

Dans les faits, nous pouvons comparer le couple crâne/cerveau à une boule creuse renfermant une sphère de nature gélatineuse, la matière cérébrale qui flotte à l’intérieur de la paroi osseuse. Un impact provoque le pivotement instantané de la tête dont l’amplitude sera plus ou moins forte. Bien entendu, la masse du cerveau suit le mouvement rotatoire du crâne, mais avec un léger temps de retard. Soumis à l’énergie cinétique, le cerveau subit alors un mouvement rotatif à l’intérieur du crâne. Et ce, comme nous l’avons vu plus haut, dans les 15 premières millisecondes qui suivent le choc. On comprend aisément que la violence de ce mouvement rotatif à l’intérieur de la boîte crânienne puisse provoquer instantanément le déchirement des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses du cerveau.

Ce phénomène, que les médecins ont baptisé « cisaillement intracérébral », est la cause de traumatismes graves inopérables, entraînant de sérieux handicaps (comas, paralysies, troubles divers…) et, bien trop souvent, le décès.

Voilà pourquoi, s’associant aux travaux menés par le Dr Ken Phillips de Phillips Helmets Limited sur ce sujet, les casques Lazer ont décidé de s’investir et d’investir dans le développement d’une nouvelle technologie (PHPS™ : Phillips Head Protection System) permettant de réduire considérablement les conséquences physiologiques et neurologiques du cerveau soumis à un choc rotationnel. Fidèle à une longue tradition remontant à sa fondation en 1919, la maison Lazer participe ainsi activement à une meilleure sécurité pour ses clients. En effet, comme nous le verrons plus loin, un casque équipé de la membrane SuperSkin® réduit de 67,5% le cisaillement intracérébral en diminuant de plus de 50% les effets mécaniques du choc rotationnel. Un résultat exceptionnel, fruit d’une longue recherche et d’une minutieuse mise au point.

 

Casque standard.

Cisaillement intracérébral, 17 millisecondes après le choc (Contrainte de Von Mises)

 

Casque SuperSkin®

Cisaillement intracérébral, 17 millisecondes après le choc (Contrainte de Von Mises)

 

 

La solution qu’apportent les casques SuperSkin® est totalement en phase avec les nécessités mises en lumière par ces observations scientifiques rigoureuses. En réduisant le choc rotationnel de 50%, impliquant ainsi une réduction de 67,5% des forces entraînant les lésions, le Lazer SuperSkin® s’impose donc, dès aujourd’hui, en réel précurseur d’une nouvelle génération de casques plus « intelligents ».

 

Propagation de l’onde de compression suite à un choc rotationnel

Standard helmet. 

SuperSkin® helmet 

 

 

Le Dr Ken Phillips

 

 

 

Le Dr Ken Phillips est un médecin anglais qui, suite à une discussion avec son fils journaliste en presse spécialisée moto, a travaillé durant de nombreuses années sur l’amélioration de la sécurité des casques. Considérant à juste titre que le meilleur des casques avait déjà été inventé par la Nature, il a mis en évidence que la peau du crâne, notre « scalp », jouait un rôle prépondérant en cas d’impact. Ce pionnier aura, au total, consacré quinze années de sa vie pour sauver les nôtres.

Il a durant toutes ces années développé son concept de protection de la tête dénommé PHPS® (Phillips Head Protection System). Les responsables Lazer, en s’associant à ce projet ont tout de suite pris conscience de la formidable plusvalue que la solution SuperSkin® pouvait apporter, en matière de sécurité, à ses clients. Aussi, aujourd’hui, Lazer a-t-il l’exclusivité de ce concept adapté aux casques pour motos. De son côté, le Dr Phillips envisage d’étendre l’application de sa découverte aux casques cyclistes, d’équitation, etc…

 

 

Look

UNE ESTHÉTIQUE LAZER INCHANGÉE ET UN SURCOÛT MINIMAL

 

Extérieurement, il est impossible de faire la différence entre un casque Lazer standard et sa version SuperSkin®. Le principe étant de revêtir le casque de la gamme Lazer (Intégral et Jet Urbain) d’une membrane synthétique et de son lubrifiant, celle-ci peut, sans problème, et sans perdre ses qualités intrinsèques, être teintée. Aussi, esthétiquement, le casque SuperSkin® est bien un Lazer, bénéficiant de ce design flatteur qui contribue au succès de la marque. Mais si l’oeil ne décèle rien, au toucher, par contre, il est facile de se rendre compte de la différence. Lorsque l’on étire la surface du casque, la membrane s’allonge légèrement mettant en évidence la souplesse de cette enveloppe innovante… et salvatrice.

La sécurité n’a peut-être pas de prix, mais elle a forcément un coût. Chez Lazer, on a voulu que ce pas en avant technologique puisse bénéficier au plus grand nombre. Aussi le surcoût généré par l’adoption de la solution SuperSkin® n’ira-t-il pas au-delà d’environ cent cinquante euros. Dans la culture d’entreprise chère à Lazer, la sécurité ne doit pas être un luxe, mais un service.

 

 

Meilleure Innovation Brevetée de l’Année

Lazer a remporté le Prix de la Meilleure Innovation Brevetée de l’Année pour son casque SuperSkin !

 

 

Le 14 mai 2009, notre président, Alexander de Vos van Steenwijk, a reçu le prix lors d’une cérémonie regroupant 400 invités à Bruxelles. Lazer a été félicité pour sa recherche permanente en matière d’innovation et sa contribution pour la protection des usagers dans le milieu de la moto.

 

 

FAQ

 

Cette technologie peut-elle être appliquée aux casques déjà produits ou bien peut-elle uniquement être appliquée lors du processus de production du casque?

Le Lazer SuperSkin est disponible uniquement sur les casques de moto fabriqués par Lazer.

 

Comment est-il produit? Comment placez-vous la membrane?

Le Lazer SuperSkin a été développé pendant 15 ans en laboratoire par Phillips Helmets Ltd et pendant 2 ans en production par Lazer. La technique est très spéciale et est appliquée sur un casque par thermoformage de la membrane sur le lubrifiant appliqué sur la calotte.

 

Quel est le poids supplémentaire provoqué par l’application de la membrane lubrifiée?

Le poids du SuperSkin est inférieure à 100 grammes.

 

Dans quelle mesure des températures extrêmes vont-elles influencer les performances du Lazer SuperSkin?

Selon les exigences de la norme européenne, les casques doivent être testés à une température de 40ºC. Le Lazer SuperSkin a été testé à 60 ºC pour l’équivalent de la durée de vie du produit, soit 5 ans. Aucun dégât n’a été observé. Cependant, nous ne connaissons aucune matière qui pourrait résister à une exposition prolongée à des températures extrêmes.

 

Comment va résister la membrane aux débris projetés à grande vitesse sur autoroute, tel qu’un caillou par exemple? Cela va-t-il entailler le SuperSkin?

La membrane SuperSkin est résistante et étudiée pour être extensible jusqu’à 8 fois sa taille d’origine lorsqu’on l’étend. Elle a été testée dans un laboratoire indépendant et aucun dégât na été constaté après un choc important. Elle n’est ni cassable, ni fragile et elle ressemble à une peau dure. En outre, le lubrifiant lui procure encore plus d’élasticité et amortit les impacts moins importants. Cependant, tout comme notre peau, des objets tranchants peuvent l’entailler.

 

Lorsque la membrane est cassée, est-il possible de la remplacer?

Non, le processus d’application est trop complexe que pour pouvoir remplacer la membrane. Si la membrane est cassée, n’essayez pas de la remplacer. Pour garder les mêmes propriétés contre le choc rotationnel, vous devriez changer de casque. Mais votre casque conserve toutes ses autres caractéristiques sécuritaires.

 

La membrane est-elle endommagée en cas d’accident? Dois-je remplacer mon casque?

En cas d’accident, tout casque devrait être remplacé. Les capacités d’absorption des chocs de la calotte interne sont nulles après un choc important, avec ou sans SuperSkin.

 

Comment nettoyer mon casque SuperSkin ?

L’entretien d’un casque SuperSkin à celui des autres casques. Utilisez uniquement de l’eau froide et un tissu doux pour nettoyer la surface du casque.

 

Quels sont les avantages d’un casque SuperSkin ?

La tête subit une rotation lorsqu’elle touche le sol. Le choc rotationnel provoque le déchirement des vaisseaux sanguins et des cellules nerveuses dans le cerveau, ce qui peut s’avérer très dangéreux, voire même mortel. Le Lazer SuperSkin réduit le choc rotationnel et par conséquent le risque d’hémoragie interne de 67,5%.

Tous les casques glissent en cas de chute; pourquoi le SuperSkin est-il meilleur?

Lors d’une chute, les 15 premières millisecondes sont les plus importantes. Pendant cette fraction de seconde, la surface de la route “mord” la la calotte des casques conventionnels et provoque la rotation de la tête. Par contre, le SuperSkin glisse sur le lubrifiant. Observez la vidéo sur notre Internet qui montre la grande différence de rotation entre un casque conventionnel et un casque SuperSkin.

 

La membrane a-t-elle une influence sur l’aérodynamique?

Non. La membrane est suffisamment fine et tendue sur le casque pour faire en sorte qu’elle n’influence en aucune manière l’aérodynamique du casque. Elle a été testée dans un tunnel à vent à 160 km/h à l’Université de Southampton.

 

La technologie SuperSkin est-elle disponible sur chaque type de casque Lazer?

Oui, trois modèles de casque Lazer sont désormais équipés de la membrane SuperSkin, offrant ainsi une gamme complète : le Rider, le Solano et le SMX.

 

Quel est le coût du SuperSkin?

Le casque SuperSkin a un coût supplémentaire compris entre €100 et €150 par rapport au même modèle de casque conventionnel.